fbpx

Prêt à passer le cap ? 🛥
Naviguez à Bordeaux et sur le Bassin d’Arcachon

Quelles sont les démarches pour une formation permis bateau ?

par | 5,Mar,2021 | 0 commentaires

Les démarches pour obtenir votre permis bateau

 

Vous aimez naviguer ?

L’eau (salée ou douce) est votre élément de prédilection ?

Vous aimeriez passer votre permis bateau mais restez indécis ?

Franchir le pas vous offrira une grande liberté. En suivant la bonne formation, vous allez pouvoir naviguer à bord d’un bateau.

En quelques jours seulement, il est possible de passer son permis bateau option côtier, eaux intérieures et/ou hauturier.

Bref, il n’a jamais été aussi facile de naviguer avec un bateau à moteur, sachant que le permis vous octroie le droit de conduire un bateau de plaisance de jour comme de nuit sans limites de puissance, sur tous les fleuves, lacs et canaux de France (pour l’option eaux intérieures), jusqu’à 6 milles nautiques (environ 11 km) d’un abri côtier (pour l’option côtier), ou en haute mer (pour l’extension hauturière).

Ce permis permet également d’être un conducteur de bateau à l’international. Alors, pourquoi ne pas se jeter à l’eau tout de suite et demander à passer son examen pour s’essayer à la conduite de navires ?

 

Quelles sont les formalités administratives pour s’inscrire ?

En ce qui concerne les formalités administratives, elles sont relativement aisées à compléter :

L’âge requis pour être titulaire d’un permis bateau plaisance est de 16 ans au minimum, bien que des dérogations puissent être accordées dès l’âge de 14 ans dans le cadre de fédérations sportives pour des bateaux de plaisance de moins de 20 mètres de long.

Il faut ensuite se rendre à la Délégation à la Mer et au Littoral, qui se trouve généralement dans l’enceinte de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer) de votre département. Là, on vous fournira un dossier d’inscription avec 2 formulaires à compléter (l’un de ces formulaires correspond au certificat médical qu’il faudra établir auprès de votre médecin de famille). Il faudra le rendre accompagné des pièces justificatives suivantes : photo d’identité, photocopie d’une pièce d’identité, timbre fiscal de 38 euros pour avoir le droit de passer l’examen, autre timbre fiscal de 70 euros pour la délivrance du permis (les timbres fiscaux sont vendus sur internet sur ce site du gouvernement).

Equipé de votre dossier complet, vous pourrez donc passer le permis bateau et acquérir le titre de conduite. En quoi consiste-t-il ? Comment vous préparer ? C’est ce que nous allons voir maintenant.

 

Comment se déroule l’apprentissage du permis bateau ?

Une fois que vous avez choisi le type de permis que vous souhaitez obtenir, il faut passer aux choses sérieuses, c’est-à-dire à la formation elle-même. Celle-ci va être à la fois théorique et pratique. Lors de l’inscription, le candidat reçoit un livret d’apprentissage associé à son numéro personnel d’identification. Ce livret comprend tous les objectifs de la formation et les différentes étapes de l’apprentissage.

Quel que soit le permis bateau souhaitée, la formation théorique est d’au moins 5 heures.

 

La formation théorique

Le permis côtier

La formation théorique est d’au moins 5 heures. Pour le « code » du permis bateau, les thèmes abordés sont le balisage, les règles de barre et de route, les signaux, les feux, les règles de navigation et de sécurité, les catégories de navires, la conduite en visibilité restreinte, la réglementation, les notions d’autonomie en matière de carburant, la protection de l’environnement, la météorologie, les règles d’utilisation des écluses, le droit d’utilisation de la radio VHF…

Le permis hauturier

La formation est d’au moins 12 heures. En plus des notions précédentes, il est nécessaire de savoir lire une carte marine, naviguer en fonction des vents, des courants, du cap, connaître les phares, connaître l’équipement pour la navigation, les notions de sécurité en mer…

Le permis eaux intérieures

La durée de la formation s’élève à au moins 5 heures. Le programme porte, entre autres, sur les caractéristiques des voies et plans d’eau, le fonctionnement des écluses, les conditions de stationnement et d’amarrage… Cette formation n’est pas nécessaire si vous avez déjà passé l’option côtière.

Pour la grande plaisance en eaux intérieures

Il n’y a pas de formation théorique mais il faut préalablement détenir le permis plaisance option eaux intérieures.

Une fois que la partie théorique est validée, vous avez 18 mois pour réussir l’examen pratique.

Restez serein et choisissez le permis qui convient le mieux à vos besoins.


L’épreuve théorique

L’épreuve théorique est constituée d’un QCM de 30 questions sur boîtier électronique, et se déroule en présence d’autres candidats à la DDTM la plus proche de votre lieu de formation. Les questions portent sur tous les sujets abordés dans le code de navigation : balises et panneaux de signalisation, lecture de cartes maritimes, règles de sécurité. Cinq d’entre elles sont forcément relatives à la VHF (communication radio), et une porte obligatoirement sur la réglementation environnementale. Pour réussir, il vous faudra faire moins de 6 erreurs, et donc répondre juste à au moins 25 questions.


La formation pratique

La formation pratique a une durée d’au moins 3 heures 30 dont deux heures à la barre. Elle peut être commencée avant l’examen théorique mais sa validation dépend de l’obtention du « code ». Il n’y a pas d’examen spécifique avec des cas de conduite. Le candidat suit la formation choisie et le formateur valide les compétences acquises au fur et à mesure sur le bateau école.

Cinq thèmes sont abordés :

  • La sécurité du plaisancier et de ses passagers
  • Les responsabilités du plaisancier (au niveau de l’équipage et de l’environnement)
  • La capacité à décider de l’opportunité d’une sortie en fonction de la météorologie
  • La conduite d’un bateau
  • Les manœuvres.

Au cours de la formation pratique, le formateur va vérifier l’aptitude du candidat sur les 18 objectifs. Cela comprend des exercices de sécurité, l’appareillage, la navigation, l’accostage, l’amarrage…

Pour le permis côtier, la formation pratique est d’au moins 3 heures 30.

Le permis hauturier permet de naviguer de jour et de nuit, sans limite de distance, de puissance ou de jauge. Il n’est pas nécessaire de passer un nouvel examen pratique si l’on est déjà titulaire du permis côtier.

Pour le permis fluvial grandes eaux intérieures, la formation est d’au moins 9 heures avec règles de circulation, environnement, balises visuelles, balises sonores, signalétiques des bateaux, prévention, sécurité…

En fonction du type d’extension choisie, la durée de la formation pratique peut varier.

Alors, vous avez décroché votre permis ?
Félicitations, vous êtes faites maintenant partie des français conducteurs de navire et êtes désormais libre de naviguer où bon vous semble. Enfin presque : il ne vous reste plus qu’à décrocher les extensions hauturières et fluviales !